Chateau de Montribloud

au Cœur de la Dombes

Accueil
Château
Location
Réceptions
Patrimoine
Informations
.
Plan du Site


 Etang de Grand Moulin du Château de Montribloud
La Dombes, un patrimoine inimitable

  Dombes ?... le terme serait d’origine bourguignonne, le mot signifiant au choix “mare, marécage” ou “brouillard”.
   Ce pays si particulier se situe géographiquement entre les vallées d’Ain, de Saône et du Rhône, descendant en pente douce du Sud-Est vers le Nord-Ouest, vers la Bresse. C’est la raison pour laquelle la Chalaronne et la Veyle, ainsi que d’autres rivières, remontent depuis Villars-les-Dombes et Chalamont pour aller se jeter dans la Saône vers Mâcon.
  Ce plateau constitué de limon argileux imperméable d’origine morainique, est la résultante de l’extrême avancée des glaciers alpins au quaternaire ; quaternaire qui vit ces glaciers pousser jusqu’au Gros Caillou de la Croix-Rousse de Lyon.
  Historiquement, faisant partie du Saint Empire Germanique, puisqu’à l’Est de la Saône, mais éloignée de l‘Allemagne, la Dombes voit fleurir nombre de petits seigneurs qui construisent leurs châteaux de briques sur des monticules de terre artificiels appelés Poype ( = monticule, même racine que le mot puy (chaînes des Puys en Auvergne, Le Puy,...)).

 Aujourd’hui, la Dombes s’identifie essentiellement à ses étangs et ses bois, véritable sanctuaire vivant pour la faune, à quelques pas de Lyon. Ses étangs comme les poypes sont artificiels, ayant été créés par les moines. La nature marécageuse du plateau a poussé ces derniers à ériger des digues et créer ainsi des chapelets d’étangs, l’eau pouvant s’écouler dans une petite dizaine d’étangs avant de rejoindre la rivière.
Le Château de Montribloud et son étang
  Ces étangs sont péchés tous les ans, pendant 4 à 5 ans (c’est la période de l’évolage), puis mis en assec pendant un an pour y cultiver principalement du maïs. Chaque année donc, on vide complètement les étangs, les poissons se retrouvant naturellement dans le bief de l’étang, sont rassemblés à l’aide de filets dans la pêcherie.
Pêche au Château de Montribloud
 Récupérés avec un "arvau", sorte de grande épuisette, les poissons sont triés sur une table appelée "gruyère" puis pesés. On y pèche surtout des carpes et des brochets. L’étang étant vidé tous les ans, les différents propriétaires s’arrangent pour commencer par vider celui d’aval, afin de remplir les étangs du bas avec l’eau de ceux d’amont, la Dombes n’étant pas un région plus pluvieuse que ses voisines.
  On compte actuellement un millier d’étangs, les plus grands étant ceux du Grand Birieux sur la commune de Birieux et du Grand Glareins sur la commune de Lapeyrouse : 316 et 237 hectares respectivement.

haut de page